Catégories
Chroniques

Underground Railroad – White Night Stand

La vie c’est comme une boite de chocolat disait un grand machin mal habillé, force est de constater que ce n’est pas faux ! avec quelques années de retard sur le planning (8 environ) j’ai découverts un groupe de frenchy vivant aux pays des fish and chips avec un gros son tout chaud tout rond sortant de leur melon. Mesdames et messieurs, laissez moi donc vous présenter Underground Railroad avec White Night Stand, leur troisième album en date !

Voilà qui mérite bien un petit historique, Underground Railroad pour commencer, tire son nom du système par lequel des esclaves fugitifs étaient pris en charge dans leur voyage vers le Nord afin d’échapper aux autorités. Un nom chargé de sens donc pour un trio de français ayant choisi l’Angleterre pour entamer leur aventure sonore chez Little Indian, s’il vous plais. Avec Marion Andrau à la guitare et aux cordes vocales aidée dans ce domaine par Raphael Mura batteur de son état et enfin JB Ganivet à la dame aux quatre cordes, voilà pour la photo de famille. Côté musique, on nage en plein rock alternatif avec ici et là bravant les embruns, quelques envolées vocales qui donnent à l’ensemble une certaine finesse … pour donner dans la métaphore, c’est un peu comme se prendre un crochet du gauche lové dans un gant de plume …

En petit archiviste des temps modernes, je me suis donc penché sur le passé musical du trio afin d’avoir un avis mieux éclairé sur White Night Stand qui après quelques écoute s’est donc révélé plus direct que les opus précédents, et du coup forcément plus accessible ! Quoi qu’il en soit, il faut bien avouer que les trois français n’ont pas raté leur vocation, car pour ce qui est du rock ils savent y faire, à l’image de ce 8 mm qui ouvre l’album sur une excellente mise en ambiance, alternant les plans progressifs et les accords en plein. les Underground Railroad nous servent donc ici 11 titres taillés pour le live et qui donnent à nos salons des allures de Wembley Stadium !

Si je vous le recommande, pour sur que oui !

1 réponse sur « Underground Railroad – White Night Stand »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *