Catégories
Chroniques

Ultra Zook – Epuzz

Epuzz, le deuxième EP du trio déjanté d’Ultra Zook, est un disque qui s’écoute d’un coup, très rapidement,  un peu comme si tu buvais un shot d’expresso coupé avec du LSD.

Le groupe se décrit comme « un trio qui joue une musique des îles plus proche de Fukushima que des Caraïbes. » Effectivement le nom est trompeur, Epuzz n’est définitivement pas pour les amateurs de zouk ! Par contre si vous aimez danser en sautillant partout avec un sourire débile, cet EP est pour vous.

Pour essayer de cerner un peu le style musical, j’ai eu l’impression d’assister à un mélange entre la musique de ma vieille game boy, un peu de psyché, une touche de rock, d’électronique et de free jazz. Et plein d’autres choses encore !

Au niveau vocal, c’est un joyeux bordel. Avec le premier titre, Yapati Yupata, les voix répètent ces mots, entrecoupés de « whouuu ! » pendant 2 minutes 14. A écouter dès le matin, pour un réveil de bonne humeur garanti ! (Par contre, elle reste dans la tête une bonne partie de la journée). Sur les autres morceaux on a beaucoup de « aoouuuh », « ouuaaah »… A chanter à la maison sans difficulté !

D’autres instruments s’invitent au fil de l’EP (un saxo sur Pisote ! par exemple) toujours dans la même démarche de bordel organisé. Epuzz, c’est une montagne russe, ça te secoue dans tous les sens, ça ne te laisse pas indifférent, et quand c’est fini tu ne sais pas trop comment tu te sens, mais t’es content.

Ultra Zook – Mozambiouc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *