Catégories
Live reports

The Vaccines Live – La Flèche d’Or – 2011

Arrivée à 21h30 à la Flèche d’Or. La foule est à la terrasse.
Il y a bien une première partie mais les parisiens sont incurables, Ils sont la pour les Vaccines que voulez vous.

Ils commencent, pour leur premier concert depuis Rock en Seine , leur look teenager donne bien le ton :
Chemise en jean cut-away et barbe de trois jours. Dans la salle la moyenne d’âge est de 25 ans mais au premier rang et sur la scène on se rapproche plutôt des 15, et pourquoi pas ?

Face à la scène une petite asiatique crie comme sortant d’un concert d’Hannah Montana tandis que les Vaccines s’efforcent de faire monter la pression.  Post-break up sex ouvrant, gauchement le bal.

Alternant comme au rythme des vagues,  hits et morceaux plus calmes ils livrent une prestation inégale mais fun dans l’ensemble. Parfois un peu « college rock », entre un épisode alcoolisé de Glee et une version très édulcorée de Skins. La foule semble dans l’ambiance, particulièrement un quarantenaire trouvant « démeeeeeeeeeeeente » l’ambiance, calvitie et t-shirt à l’effigie de ces héros à l’appui. Mais elle est difficile, semblant considérer les effusions comme une faute de gout, la danse comme un crime capital, réagissant mornement au furtif « merci » du leader.

Le groupe semble concentré, trop probablement, se gardant de tout débordement musical ou scénique. La pression est forte, le tout est filmé et le chanteur doit assumer les perturbations de son oreillette. Cependant, la voix peu assurée au départ gagne au fur et à mesure en présence et
la sauce prend, sur Wetsuit ou All in white qui ponctuent le concert en coup de vent des Vaccines les gens semblent réellement enthousiastes et cela laisse espérer un vrai décollage.

Les bras levés la foule semble enfin réagir, s’animer. Rappelant pour un instant qu’il y a de la vie sur la Flèche d’Or.

Puis le concert s’arrête, les petites filles du premier rang doivent sécher leurs culottes petit bateau et les gens partent sans demander leur reste.
Pas un mauvais concert, court c’est certain, mais pas mauvais. Juste « un truc de lover » comme le dira ma voisine.

Tel était le concert des Vaccines mais « hey, what did you expect ? ».

Chronique réalisé par : Calvin Dionnet

1 réponse sur « The Vaccines Live – La Flèche d’Or – 2011 »

Ayant réussi à me rentrer dans le lard de cette épaisse foule, je me retrouve au deuxième rang à partir de Wreckin’ Bar. Des anglais teenager derrière moi chantaient à pleine voix. La compression était présente et toute cette (jeune) partie du public bougeait bien, recevait les bonnes ondes de ce quatuor.
C’est vrai qu’ils manquaient un peu de vivacité sur scène, le bassiste était complètement endormi entre ses cheveux blonds. Mais le chanteur arrivait à animer un peu la scène.

Le concert était à la hauteur du groupe, aucune surprise mais un son particulier et intéressant. Par ailleurs, le son était bon malgrès que sur certains morceaux, la voix du chanteur était un peu écrasée.

Le concert commence par contre sur Blow It Up. Post Break Up Sex arrivant en 3e position.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *