Catégories
Chroniques

The Dutchess and The Duke – Sunset / Sunrise


The Dutchess and the Duke : un nom de groupe plutôt sobre qui cache entre autre un duo de chanteur (dont un barbu), une guitare sèche, une guitare électrique, une batterie et beaucoup de tambourins.

Souvent, lorsqu’on aime un disque qui n’est pas criant d’originalité, on tente de le justifier par un tas de petits trucs qui ne veulent rien dire, alors qu’en réalité on n’en sait rien. Dans le cas de the Dutchess and the Duke et de l’album Sunset / Sunrise, pour une fois, j’ai trouvé cela très simple à expliquer.

L’album démarre avec « Hands », morceau folk qui m’a rappelé les Mamas et Papas avec leurs tambourins.
Un peu plus tard « Let it Die », replonge l’auditeur à l’époque des débuts de Dylan, guitare sèche minimaliste et voix rythmées. Juste avec quelques notes dans chaque intro, l’ambiance sixties est là, associée à un tas de souvenirs collectifs – mêmes pour les p’tits jeunes comme nous qui n’ont pas connu ça – (« Living this life » « Never Had a Chance »). Votre oreille va penser Leonard Cohen, Jefferson Airplane, Rolling Stones et beaucoup d’autres encore.

Vous l’aurez compris, Sunset / Sunrise, c’est un album pour nostalgique. Après, faire une ballade souvenirs dans les sixties c’est quelque chose que font beaucoup de groupes avec plus ou moins de réussite : l’avantage de the Dutchess and the Duke c’est qu’ils le font bien. En écoutant le disque il ne faut pas s’attendre à ce qu’il prenne un tournant inattendu et surprenant: c’est une promenade tranquille et de temps en temps, ça fait du bien.

Label : Hardly Art – Sortie : 2009

Myspace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *