Catégories
Chroniques

The Do – Both Ways Open Jaws

Trois ans après le succès de leur premier album “A Mouthful”, le duo franco-finlandais The Do est de retour avec “Both Ways Open Jaws” sur le label Cinq7 (Aaron, Lilly Wood and The Prick, Naive New Beaters…), un opus pour le moins surprenant pour ceux qui avaient l’habitude de fredonner tout l’été “On My Shoulders” …

Dès la première chanson, on est assez dérouté par la fausse ballade de “Dust It Off”, mais on est toujours aussi fan de la voix envoûtante d’Olivia, une voix riche, qui monte haut, très haut dans les aigus, mais aussi une voix singulière, qui ne laisse pas indifférent, loin de là ! Bon, force est de reconnaître que le disque est moins “grand public” que le tout premier, un disque plus travaillé artistiquement, à la recherche de la perfection sonore. Tout nouveau look pour la chanteuse qui est désormais rousse, et tout nouvel univers également…

The Dø a pris un risque, mais ce n’est pas pour déplaire, quoi que. L’avis reste mitigé. En effet, difficile de l’écouter d’une traite et d’enchaîner les morceaux. L’album reste assez indescriptible, troublant, mais transportant, avec des titres plus doux comme “Was it a Dream”. On a souvent l’impression d’être dans une vieille tribu indienne avec cet étrange “Slippery Slope” dont le clip retranscrit assez bien l’ambiance, et puis après avec “Too Insistant”, on quitte cette tribu pour plonger dans une mélancolie… joyeuse avec un frénétique “Why don’t you let me go”.

Treize titres (toujours en anglais) tous authentiques et bien distincts, mais qui ensemble donnent finalement une cohérence à l’album, bien qu’on adhère ou pas à cette “new weird folk” avec des arrangements raffinés de tambours, violons, saxo…

Le tout porté par une voix sublime. Un nouvel album qui reste donc, dans tous les cas, une très intéressante mise en bouche…

Label : Cinq7 – Sortie : Mars 2011

http://www.youtube.com/watch?v=ByHg61x42dI

2 réponses sur « The Do – Both Ways Open Jaws »

Tres décue de cet album , ils ont perdu le fil ou quoi ?
Merci de redescendre sur terre Dan Levy et d’arréter de penser être un grand producteur,vous auriez sans doute du vous entourer au lieu de croire que vous avez la science infuse comme vous semblez le dire en interview.
J’espère que cela vous servira de leçon et que vous redescendrez de votre cocotier : ce n’est pas parce qu’on écoute john coltrane ou pj harvey qu’on est a leur hauteur: ça s’appelle des influences, a vous de les digérer et des les faire vôtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *