Catégories
Live reports

The Cavalera Conspiracy – Le Bataclan – 20.06.2011

Ce lundi soir, le concert de Cavalera Conspiracy initialement prévu à l‘Elysée Montmartre puis reprogrammé au Bataclan était annoncé à 18h30. Il était d’autant plus dur pour les metaleux d’arriver à l’heure avec la gueule de bois dûe au Hellfest qui vient de se terminer. Heureusement deux premières parties étaient prévues pour tenter de chauffer la salle avant le retour dans la capitale du célèbre duo brésilien.

Vers 19h, ce sont les Français de Zuul Fx qui montent sur scène devant une salle presque vide. Le groupe assure un set plutôt énergique, encouragé par les quelques fans qui ont réussi à arriver assez tôt. Malgré des problèmes de son et quelques vannes un peu foireuses de la part du frontman Steeve Petit, le groupe s’en sort bien et arrive à sortir un peu l’audience de sa torpeur. Puis c’est au tour de Baptised In Blood – une des nouvelles recrues du label Roadrunner Records – de prendre place sur scène.

Malgré le fait que la salle soit un peu plus remplie, le public semble bouder le groupe canadien venu présenter son premier album sorti l’année dernière. La faute à une formation récente, ou peut être aussi à des compositions qui manquent d’originalité. Le chanteur tente de communiquer un peu avec le public en annonçant le décès quelques heures plus tôt de Ryan Dunn, l’un des membres de Jackass. Pas de réactions du public, et le set du groupe continue mollement. Le weekend devait vraiment être difficile…

Heureusement, les membres de Cavalera Conspiracy finissent par débarquer et entament Warlord, l’intro de leur nouvel album : Blunt Force Trauma. La salle n’est toujours pas pleine, mais la chaleur commence à se faire sentir lorsque les premiers circle-pits se forment à la demande de Max Cavalera, le charismatique leader du groupe. Les nouveaux morceaux prennent tout leur sens en live, certains titre ne m’ayant pas tellement accroché sur l’album sont de véritables petites bombes sur scène.

Les membres du groupe rendent honneur à ce nouveau disque, Marc Rizzo assénant des solos ravageurs, tandis que l’homme à tout faire, Igor Cavalera, martèle ses fûts avec le talent qu’on lui connait. En plein milieu du set, le groupe balance des morceaux de Sepultura (Refuse Resist et Territory) qui finissent d’enflammer le public. Les titres de leurs deux albums s’enchaînent rapidement, agrémentés de quelques reprises de Sepultura, mais également de Nailbomb (Cockroaches) et Black Flag (Six Pack). Le show se conclut par l’incontournable Roots Bloody Roots qui achève en beauté une belle performance. Après toutes les années passées, les frères Cavalera ont toujours autant d’énergie et de créativité, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Setlist : Intro/Warlord – Torture – Inflikted – Thrasher – Intro/Sanktuary – Terrorize – Refuse Resist (Sepultura) – Territory (Sepultura) – Ghenghis Khan – Killing Inside – Blunt force trauma – Ultra violent – The doom of all fires – Troops of doom (Sepultura) –  Black ark – Desperate Cry/Propaganda – Target – Cockroaches (Nailbomb) – Six pack (Black Flag) –  Roots (Sepultura)

Crédits photos : Brian Ravaux


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *