Catégories
Chroniques

Teebs – Ardour

En ces temps gris et tristounets, mieux vaut aller chercher le soleil du côté de sa chaine-hifi ou son lecteur mp3.  C’est donc a point nommé que Brainfeeder, label du désormais emblématique Flying Lotus, a eu la bonne idée de venir nous offrir un peu d’évasion musicale avec son dernier né, Ardour, premier album du dénommé Teebs, fleuron de la nouvel scène abstract américaine.

Le natif de Los Angeles, arrivé à la musique suite à un accident de skate-board, nous invite  à déconnecter nos neurones et le laisser nous guider au travers d’un univers qu’il fait vivre et évoluer au gré des pistes. Véritable touche-à-tout, et essentiellement peintre à ses heures perdues, ce dernier a conçu une étonnante toile sonore et fait se créer des myriades de tableaux le long des 52 minutes que dure notre escapade.

Chevauchant à  dos de basses bien soutenues, galopant à 85 BPM, nous traverserons des cascades de harpes au son du vent et des chants d’oiseaux, des grottes aux atmosphères étouffées pour finir sur des plaines auditives quasi-cristallines, où le temps  s’accélère et  se ralentit au gré des désirs du beatmaker.

Bien que nécessitant plusieurs écoute afin de le pénétrer, l’ensemble frappe par son homogénéité et c’est presque mission impossible que de mettre en avant certaines tracks plus que d’autres tant elles se complètent entre elles, à la limite du concept-album. Vous l’aurez compris, l’ambiance kaléidoscopique que Teebs nous propose fait appel à un ressenti qui est propre à chacun, quitte à ne pas faire l’unanimité.

Sans pour autant atteindre le génie de son lotus volant de parrain, nous avons donc droit ici à un premier opus somme toute prometteur, qui mérite que l’on prenne le temps de s’en imprégner et dans lequel le musicien nous livre les clefs d’un monde qui lui est propre et pour le moins singulier. Ne nous reste plus qu’à croiser les doigts pour avoir l’occasion de le voir s’étoffer à l’avenir au détour d’un maxi ou, pourquoi pas, d’une peinture mais cette fois ci visuelle.

Label : Brainfeeder – Sortie : Octobre 2010

1 réponse sur « Teebs – Ardour »

bonne critique ,plutôt bien documentée.Les pistes en écoute m’ont vraiment plu au demeurant…
see ya space cowboy!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *