Catégories
Live reports

Septic Flesh Live – Nouveau Casino – 05.2011

Hellfest te voilà ! Sur les quatre groupes qui jouaient au Nouveau Casino ce soir-là, deux seront présents au festival de l’Enfer. Les français de Svart Crown et les grecs de Septic Flesh nous ont ainsi donné un agréable avant-goût de leur show à Clisson qui ne pourra qu’être dantesque vu l’accueil chaleureux du public parisien. Rien qu’au Nouveau Casino les pogos ont pullulé toute la soirée avec de nombreux slams et de fans qui hurlaient le nom de leurs morceaux favoris. Public averti, public conquis, revenons sur cette soirée black et death metal.

Également au menu de la soirée, Valet Parn et W.E.B  ne pourront être décortiqués dans ce report live du fait de mon arrivée tardive sur les lieux. Concentrons-nous donc sur les grosses bestioles. Svart Crown entre en scène dos au public, cheveux longs lâchés, instruments parés à décharger leur death metal furieux. Influencé par Behemoth, Arkhon Infaustus, Marduk, Immolation, Nile ou Morbid Angel, on s’attendait à du costaud et nous avons été servis. Pas très bavards et vecteur d’une musique noire et agressive, Svart Crown ne fait pas dans la finesse (et ce n’est pas grave car on aime le lourd !). Le bassiste nous gueule « Faites pas vos grecs ! Allez ! ». Rigolo quand on sait que les Septic Flesh sont grecs… la boulette. Il ne faudra pas attendre longtemps pour que les pogos bousculent toute la salle. Le public est lancé. « Witnessing The Fall » déchire la baraque avec ses morceaux incitant au headbanging et au lâcher prise. Sur scène, les guitaristes font tournoyer leur tête à une vitesse impressionnante. Du death forcément… Nos compères français auront eu droit à un public chaud et pogoteur. Un vrai bonheur de voir tous ces gens s’amuser et faire le signe du metal. Belle famille, vraiment sympathique la soirée.

L’entracte arrive, mais dans le public personne ne bouge. Il ne faudrait pas avoir une place pourrie pour la suite des festivités. Après une attente relativement longue où ça s’agite sur scène pour monter des bannières et installer le pied du micro (class’ celui de Septic Flesh), les grecs arrivent enfin devant nous. Le groupe aime la France et Spiros (le chanteur et figure emblématique du groupe) nous le dit à plusieurs reprises, « France is our second country ! Thank you for your support ! ». Pour promouvoir « The Great Mass » leur dernier album sorti le 18 avril dernier sur le label Season of Mist, le groupe est actuellement en tournée française, preuve que l’accueil est bon dans nos contrées.

Spiros est le seul à nous parler de la soirée à coups de « Are you ready ? », « What song do you want ? What ? Anubis ? ». Dans le public les pogos ont pris possession du centre de la salle ce qui augure du meilleur pour le final du groupe. Les fans connaissent très bien les morceaux (beaucoup de titres de l’album « Communion » seront joués ce soir-là) et chantent avec Spiros. Les monumentaux Persepolis et Lovecraft’s Death auront achevé de convaincre l’assemblée tandis qu’à l’approche de la fin Spiros nous demande de faire un « Wall of death ». Une excellente date pour le groupe avec un rappel de trois morceaux. A bientôt au Hellfest !

Remerciements à Steffie de Listenable Records.

Crédits photos : Brian Ravaux


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *