Catégories
A la une Chroniques

Selah Sue – Selah Sue

Après l’excellent et très addictif EP Raggamuffin, qui de source sure n’était pas resté bien sur les étals des distributeurs de son, nous attendions tous avec impatience le premier album de Selah Sue, la jolie belge au timbre si particulier … Mais tout vient à point qui sait attendre et nous voilà enfin en possession de cet objet de convoitise au titre sobrement éponyme …

Mais qu’en est-il alors, car s’il était pleins de promesses Raggamuffin laissait planer le doute sur la couleur musical de l’album à venir … Sincèrement Selah Sue premier du nom est plus qu’une réussite c’est une vraie bonne surprise ! Nous qui pensions avoir le choix entre un univers à la Patrice ou une pop esthétique aux légères couleurs de Jamaïque, c’est sur un tout autre terrain que Selah a décidé de nous accueillir … le sien !

Quelle maturité ! Des cinq titres que nous connaissions d’elle, il n’en reste que deux, « Raggamuffin » et « Crassy Vibes » … nous ne reviendrons pas dessus, le mastering n’ayant pas changé d’un iota …

Voilà donc 10 nouvelles chansons qui s’offrent à nos oreilles gourmandes … Ouvrant l’album comme « The More That I » cloturait l’EP, « This World » résonne des échos têtus d’une basse épaisse gorgée de dub, le riddim s’élève dans une atmosphère Trip-Hop qui n’est pas sans rappeler Neneh Cherry à ses débuts … Mais rien de ce que nous connaissions d’elle, ne présageait de ce qui suit …

Avec « Peace of Mind »  la belle nous offre une nouvelle facette de sa personnalité, le chaton prend des allures de lionne et s’épanouit  sur une instru clairement influencée par la scène Hip-hop américaine … en résulte un R’n’B boosté à la limite du Ragga ! Dans le même esprit esprit « Black Part Love » confirme la tendance faisant pour le coup, part belle aux cuivres donnant au titre une autre couleur, plus soul … Un petit dernier pour la route … « Crazy Sufferin Style » qui quant à lui, lorgne plus du côté de  Kingston …

Retour au folk avec « Mommy« , « Explanations » et enfin « Summertime » (en capation vidéo ICI)  …

Un featuring et pas des moindres, Cee-Lo-Green, la voix de Gnarls Barkley ! Drôle d’aventure à ce-propos que ces deux voix puissantes qui se côtoient sans jamais se distancer sur ce qui semble un sample du thème de James Bond  (de John Barry décédé le 30 janvier dernier) … à ce demander s’il n’y aurait pas de la BO la dessous !

« Fyah Fyah » que nous avons aussi eu la chance de vous rapporter en vidéo (ICI), nous renvoie à ses influences allemandes … Finissons enfin comme nous avons commencé, avec « Just Because I Do« , Trip-Hop éthérée qui démontre une fois de plus la polyvalence de Selah Sue.

Label : Because – Sortie : Février 2011

3 réponses sur « Selah Sue – Selah Sue »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *