Catégories
Live reports

Rue Hip-hop Live – Grande Halle de la Villette

La Grande Halle de la Villette a accueilli Black Milk, Beat Assailant, Rakim (pour un hommage à J Dilla), ainsi qu’Abd-al-Malik, lors d’un week-end à la sauce urbaine et aux accents hip-hop, rap et slam.

Black Milk pour commencer … La venue à Paris du MC de la scène fourmillante de Détroit, est toujours un évènement, tant le producteur/rappeur de l’écurie Fat Beats Records, pèse lourd dans la nouvelle donne du rap US. Son live a été vraiment à la hauteur de l’attente, et est arrivé même à me surprendre, notamment grâce à un insolent solo de batterie, de la part de son instrumentiste virtuose. Accompagné par une basse incisive, Black Milk est venu nous représenter quelques titres très lourds de ses précédents albums, et on ne peut s’empêcher de citer les très bons The Matrix, Losing Out ou Shut It Down. Detroit a envahi petit à petit la salle Charlie Parker, avec Guilty Simpson, qui est arrivé sur scène pour interpréter le tonitruant Sound The Alarm de l’album Popular Demand. On notera la rare facilité côté musiciens, illuminant La Villette, avec des drums toujours aussi bien travaillés et des instrumentales à gros synthés vintage qui ont fait mouche.

Le second round, c’est Beat Assailant, originaire d’Atlanta, le plus français des rappeurs américains, et qui a ambiancé le concert, avec ce plaisir communicatif, pour la plus grande joie des puristes hip-hop, venus partager leur soif de culture black music. Avec ses musiciens qui remuent leurs tripes sur scène, et la danseuse du groupe qui s’agite frénétiquement, tout en jouant un puissant riff de guitare électrique, Adam Turner nous a proposé un florilège de ses meilleurs sons. Il a pioché pour notre plus grand plaisir dans les albums Hard Twelve et Imperial Pressure, mêlant habilement le rap, le jazz, l’électro et la musique soul. Très bonne prestation scénique, avec des titres dynamiques, un live entraînant et bien exécuté.

Vendredi c’est breakbeat pour tout le monde avec Rakim, figure emblématique de la scène Hip-Hop et modèle du genre pour bon nombre de MC’s. Plutôt que s’inscrire dans la mouvance musicale du moment privilégiant parfois la forme au fond, Mr Griffin Jr nous a servi un live sans édulcorant, se payant le luxe d’un a capella de 15 bonnes minutes !

Enfin, le samedi, le rappeur, slameur et compositeur Abd-al-Malik, nous a gratifié de son flow au timbre racé et de son verbe tranchant. Il nous a fait voyager dans son univers très personnel, autour d’arrangements oscillant entre rap, slam, jazz et chanson française. Excellent concert, plein de bonne humeur et d’enthousiasme ou Malik a pris du plaisir avec le public, tout en invitant sa femme Wallen et ses potes Oxmo Puccino et Matteo Falkone, sur certains morceaux. Avec joie et gaieté, Abd-Al-Milk nous a fait passer son message pour le “vivre ensemble”, tout en mettant en valeur un texte riche de sens et d’émotion, accompagné par des musiques mélodieuses, appuyant l’intensité de ses paroles. Soirée plus que réussie! Festival plus que réussit !

Crédits Photo : L’Ombre

2 réponses sur « Rue Hip-hop Live – Grande Halle de la Villette »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *