Catégories
Chroniques

Patrick Amine – Alain Bashung, Monsieur rêve encore – DENOEL

PatrickAmine-AlainBashung-Monsieurreveencore

Patrick Amine, tour à tour journaliste, conseiller littéraire et critique d’art, avait déjà consacré un ouvrage à Alain Bashung en 2002 : « Monsieur rêve« , aujourd’hui épuisé. « Monsieur rêve encore » est une édition augmentée, conséquente de la disparition du chanteur le 14 mars 2009.

Cinq chapitres supplémentaires ouvrent le livre pour lui rendre hommage à travers des entretiens avec des personnes qui l’ont côtoyé et ont travaillé avec lui. Patrick Amine débute avec les Victoires de la Musique 2009, une rapide biographie (enfance et carrière), évoque sa première rencontre avec le musicien. Juste une mise au point car l’essence de cet ouvrage ne se résume pas à un déroulé de vie chronologique, pour lui « la biographie d’un artiste c’est celle que constituent ces oeuvres. Si son expérience de la vie et son expérience spirituelle s’interpénètrent dans son oeuvre, comme sa part d’intériorité, c’est par le style de sa musique qu’elles se révèleront. »

« Il aimait l’aventure, les rencontres impromptues, les accidents de parcours qui pouvaient être bénéfiques« , souligne l’auteur à propos d’Alain Bashung, cela explique peut-être pourquoi il a choisi de laisser la parole à d’autres artistes. Parmi eux, Armand Meliès,  Joseph d’Anvers, Boris Bergman, Jean Fauque… Patrick Bollon déclare qu’Alain Bashung « était un romantique, un idéaliste qui vivait le mythe du rock, de la route, des tournées, des chambres d’hôtel minables toutes identiques« , quand à Hervé di Rosa il estime qu « il se révéla très vite le seul héritier légitime de Serge Gainsbourg et des premiers rockers français sacrifié au bon goût de l’élite rock« . On retient surtout la simplicité de Bashung qui revient à plusieurs reprises.

Vient le cœur du livre composé de longues entrevues avec Alain Bashung. Curieux, Patrick Amine aborde beaucoup de pans de sa vie personnelle et artistique : enfance, musique avec l’élaboration de différents albums, le cinéma, les projets en marge de la musique, les difficultés rencontrées pour la réalisation des albums, les collaborations (Serge Gainsbourg entre autres), des clips (les budgets qui n’étaient pas conséquents..). Sur le privé, le chanteur reste pudique, et tant mieux, ce qui est intéressant, c’est de découvrir son regard sur sa musique, le recul qu’il peut avoir, son ressenti artistique, ses méthodes de travail, l’évolution de ses albums…

L’authenticité de la démarche est annoncée en avertissement, Patrick Amine a réussi a tenir cette ligne de conduite en nous faisant entrer discrètement dans l’univers d’Alain Bashung.

Auteur  : Patrick Amine – Editeur : DENOEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *