Catégories
Chroniques

Nitropop – EP

nitropop-ep

Nitropop, groupe toulousain inventeur du  toon’s rock music, a sorti un deuxième EP, et ça déchire.  Instinctivement, on les rangerai dans la large catégorie « rock », ou plutôt « nouvelle scène française ». J’ai jamais été fan de cette appellation qui rallie des artistes opposés comme les Ogres de Barback ou Bénabar. Nitropop est un nouvel exemple qui montre que sous une étiquette se cache beaucoup plus, d’où leur propre style, le « toon’s rock music ».

A la base, un quatuor guitare/chant/basse/batterie, auquel s’ajoute une clarinette et un saxo. Sur une base bien rock – l’intro de « Coupe toujours » en est un parfait exemple, viennent s’ajouter des touches festives et traditionnelles grâce aux deux instruments à vent (« La loi d’Eddy »).
Viennent ensuite des bruitages divers et variés, et nous obtenons le joyeux bordel qui fait l’univers de Nitropop.

Le pari n’était pas évident : beaucoup d’autres groupes se sont risqué sans succès à mélanger guitare électrique et instruments plus ‘traditionnels’. Ça peut vite devenir tarte ou trop décalé. Nitropop arrive à faire cohabiter ces différences en gardant la même dynamique. On a envie de sautiller partout et de chanter plus fort que le chanteur.

Les paroles des morceaux sont à la hauteur de l’univers bordélique des instru : il y a « La loi d’Eddy » qui raconte l’histoire d’un nouveau Gontran Bonheur , ou encore « Chez Les Cotoums » qui nous raconte les aventures d’un Cotoum sur un ton enfantin.

En bref, Nitropop c’est fun, ça donne la patate, c’est dans la continuité des groupes tels que les Têtes Raides, Debout sur le Zinc, Dionysos… Mais avec plus de fraîcheur. A écouter absolument !

http://www.myspace.com/nitropop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *