Catégories
Chroniques

Nameless – Nameless – EP

Nameless a réussi à s’imposer en France en un temps record. Ils n’avaient pas encore soufflé leur première bougie qu’ils signaient déjà pour la B.O de télé réalité qui opposait Joeystarr à Francis Lalanne 50 jours 50 nuits. S’en suit une grosse tournée avec des ouvertures pour Jean-Louis Aubert, The Fratellis, Sinclair, Mademoiselle K. En 2009 ils sont invités au bal de la Rose par la princesse de Monaco, ce qui leur permet de se faire remarquer au près de Chuck Berry. Ils sortent la même année leur premier album qui sera diffusé sur les ondes, ce qui leur vaudra le « coup de cœur Oui fm ».

Malheureusement, Nameless m’a profondément ennuyé … Pourtant, cela avait bien commencé. Le rythme était entraînant et bien maîtrisé, mais au fur et à mesure que les secondes et les minutes s’écoulaient, le temps se lassait. On a beau trouver le style accrocheur, la musique quant à elle, est d’un ennui profond . Les titres se ressemblent, et le tout est très plat. Mais est-ce pour autant aussi mauvais ? Non, bien sûr. Tout est maîtrisé, les musiciens sont bons. Même si ce n’est pas très original, le tout reste quand même très linéaire.

Donc si je devais ajouter une note à ce groupe, je lui attribuerais la note de 3.5/5. Car ce qui a été dit ici n’est que mon humble avis, et comme nous avons l’habitude de le dire : les goûts et les couleurs ne sont pas pareils pour tout le monde, c’est ce qui fait notre singularité en temps qu’être humain.

Je ne vais pas terminer cette chronique en vous disant de fuir ce joli 4 titres, allez-y, écoutez-le, peut être que pour vous ça sera, un coup de cœur, voir même une révélation. En tout cas, ne serait-ce que pour l’ambition et le travail fourni par ce jeune quatuor parisien, je vous le conseille vivement .

Chronique réalisée par Rémi Rostaing

http://www.youtube.com/user/groupenameless#p/u/0/a1dU6jOtWGM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *