Catégories
Live reports

Mai Lan Live – La Maroquinerie – 12.2012

Le mardi 11 décembre, c’était à la Maroquinerie qu’il fallait être. La chanteuse Mai Lan a littéralement charmé, envoûté et captivé la petite salle parisienne. Retour sur deux heures hors du temps.

En première partie, Rimed. Alors que toute la salle est assise au bord de la scène, ce véritable piège à filles entonne ses premiers morceaux. Sa technique irréprochable à la guitare sublimée par des tappings et des harmoniques  nous rappelle des groupes comme Rodrigo y Gabriela ou John Butler Trio. Sauf que lui, il est tout seul. Un peu stressé au début, il n’hésite même plus à la fin à accorder sa guitare sur scène. La salle est conquise après sa reprise de Time is running out de Muse.

Après un court entracte, la Pocahontas des temps modernes entre en scène. Mai Lan arbore une longue tresse, un joli décolleté noir et blanc, une jupe noire  et des talons en plexiglas. Sa famille est juste devant la scène. Elle débute ce concert par la chanson  Countrille. Un son country (oui oui) très rythmé qui met la salle en conditions. Sur la troisième chanson de la setlist, son tube Easy, le public reprend les paroles avec elle. Tout au long de son concert, la jeune chanteuse fait participer le public sur les refrains, notamment sur la chanson Chrysanthèmes et manie à la perfection l’alternance chansons tristes/chansons joyeuses. Elle arrive donc à nous faire passer d’une émotion à un autre, avec son style mélangeant des rythmes folk sur des sonorités électro. Le concert avance et l’ambiance ne faiblit pas.

Mai Lan commence à chanter les premières notes de la chanson Les Huîtres parce que oui, elle aime beaucoup les huîtres, et elle avoue même en être une. Une silhouette d’homme vêt  d’une sorte de combinaison en polaire et d’un bonnet entre en scène. Sûrement un guest invité pour se faire connaître me dis-je. Ce n’est qu’au bout de quelques secondes que je me rends compte que je connais cette personne, et cette personne, c’est Orelsan. Moment d’euphorie. Les gens se regardent, « mais non, mais non, ça peut pas être lui ! ». Quelle belle surprise que son duo  avec Mai Lan sur Les Huîtres. La chanteuse salue le public puis s’en va.

Premier rappel. Elle revient sur scène pour interpréter la chanson de B.J Thomas de 1969 Raindrops keep fallin’ on my head. Sa voix claire se prête parfaitement à la chanson pour nous offrir un vrai moment d’émotion. Elle enchaîne avec Mon petit amoureux puis Dai Dai, deux chansons de son album. Elle salue à nouveau son public et ressort de scène. Ce n’est pas possible. Elle ne peut pas faire de concert sans la chanter, LA chanson.  Les lumières ne se rallument pas, c’est bon signe. Elle revient à nouveau. « Vous vous aimer les uns les autres ? Alors j’aimerais que vous vous preniez tous dans les bras. Cette chanson s’appelle ‘’Gentiment je t’immole’’ ». Toute la salle reprend les paroles de cette chanson culte, bande originale du film Sheitan. Des paroles vulgaires au possible sur une musique douce et calme font toute l’originalité de cette chanson. Le concert se termine, pour de vrai cette fois. C’est maintenant à l’extérieur de la salle que tout se passe : la famille est là pour vendre les albums de Mai Lan, certainement l’artiste la plus novatrice et talentueuse de la nouvelle scène française.

Chronique réalisée par Claire Bellahsen
Crédits photos : Fanny Bacos

3 réponses sur « Mai Lan Live – La Maroquinerie – 12.2012 »

Ah oui c’était un joli petit concert dans une belle salle à taille humaine, on se sentait en famille. C’était vraiment super !!! J’étais accompagné de la belle Amandine et de Pauline, ma fille adorée.

Oui un moment intime et festif! Pour moi c’était LE concert pour donner le dernier mot musical de cette année 2012! Encore merci! ( le moment où Orelsan est arrivé c’était quand même méga la classe!).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *