Catégories
Chroniques

M.I.A. – Matangi


Trois ans après son album /\/\/\Y/\ (Maya), la chanteuse est de retour avec Matangi (comme le vrai nom de M.I.A. avec un H en moins donc) qui ferait référence à une déesse hindoue et… à un perroquet vert (vous comprenez mieux la pochette maintenant hein ?).

Matangi est un opus qu’on attendait un impatience, les singles “Bring The Noize” et “Come Walk With Me” étaient des plus prometteurs, et pourtant, légère déception lors de l’écoute de l’album… Même si la jeune sri-lankaise a un talent indéniable et propose un son comme il est rare d’en trouver aujourd’hui et nous envoie dès la première chanson avec “Karmageddon” dans un trip ambiance psyché en Inde, il ne faut pas être sujet aux migraines ! En effet, à certains moments, Matangi est à la limite du supportable (écoutez le morceau “Matangi” par exemple) quand on l’écoute du début à la fin sans faire de pause, soit pendant 57 minutes environ. Des rythmes saccadés et énervés, des sons brouillés, des instru hypnotiques… Un bon petit bordel censé ! Alors oui, c’est bien. Mais pour davantage l’apprécier, il vaut mieux écouter chaque morceau séparément ou pas plus de trois à la suite alors…

M.I.A. – Bad Girls

Parmi les 15 morceaux qui composent l’album, on retrouve LE fameux “Bad Girls”, l’un des tubes de M.IA..  “Come Walk With Me” se détache des autres morceaux et on a envie d’aller se faire cette petite promenade avec M.I.A. Coup de cœur également pour “Boom (Skit)”. M.I.A. expérimente, mélange des sons et des univers, et sur certains morceaux comme celui-ci (ou encore comme “Bring The Noize”), ça marche divinement et incroyablement bien, mais ce n’est pas vraiment le cas pour le morceau suivant “Double Bubble Trouble” où, dès la deuxième minute je ne peux plus l’écouter ! Heureusement, s’ensuit “YALA”, qui est pour moi la meilleure chanson (Drake et son YOLO peut aller se rhabiller) de l’album.

Adorant l’Inde et le son made in Bollywood -même si là on est plus proche à certains moments d’un son Bollywood de 2073-, j’ai apprécié écouter Matangi mais à différentes doses. C’est un album indéfinissable et irrégulier. Bref, c’est du M.I.A. et on aime, de manière irrégulière du coup.

M.I.A. – Y.A.L.A.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *