Catégories
Chroniques

Lou Doillon – Places

On ne naît pas chanteuse, on le devient. Après des essais en famille dans sa cuisine, Lou Doillon a décidé  – enfin- de se lancer dans le grand bain avec Places, un premier album surprenant. Révélée par le travail d’Etienne Daho, dont la collaboration semble avoir donné à la jeune femme la confiance nécessaire à la sortie de ce premier album, Lou Doillon et sa voix rauque surprennent.

L’actrice dévoile derrière son minois timide un timbre aussi particulier que son physique. La voix bien posée, profonde dans les graves, vibrante et vacillante dans les aigus, Lou Doillon offre une dizaine de morceaux aux accents soul et jazzy. Dans la langue de Shakespeare, comme un hommage à sa maman Jane Birkin, ou une pudeur supplémentaire, la jeune femme nous entraîne dans un univers langoureux, lancinant et sensuel. Imparfaite, la voix atteint ses plus belles notes dans la gravité. Dans les hauteurs, on s’approche de la fausse note sans jamais l’attraper, conférant à l’artiste une fragilité touchante. Comme gênée d’être là, les textes de Lou Doillon révèlent sa timidité I’m sorry if I disappoint you.

Proche de l’univers de l’artiste Soko, on décèle dans le timbre rauque de la comédienne ces petits déraillements qu’on apprécie tant chez l’une que chez l’autre. Places nous fait avancer dans un univers brumeux, confiné, chaleureux, souvent peu loin de celui d’une Phoebe Killdeer (Defiant).

Lou Doillon en musicienne nous fait rêver, elle est la jolie découverte de cette rentrée, toute en simplicité, discrétion et rondeurs. Entre parlé et chanté, Places est un album envoûtant, presque aphrodisiaque, qui nous entraine dans l’intimité de l’artiste. Si Lou Doillon dit assumer sa fragilité en tant que femme, sortir cet album s’inscrit dans une démarche masculine. Places est d’ailleurs entièrement dédié à des hommes. Entre cinéma et mannequinat, Lou Doillon semble avoir trouvé une place qu’elle n’osait convoiter, au sein de la musique. Qu’elle y reste un moment, alors.

Auriane Hamon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *