Catégories
Chroniques

Les Wriggles – En Tournez

leswriggles-entournez

Les Wriggles sont un roc incontournable dans le paysage de la création française. Existant depuis pas mal d’années, on entend parler d’eux depuis seulement cinq ou six ans peut être, et pourtant peu de gens peuvent se vanter de connaître l’intégrale de leur discographie.

La preuve avec ce dvd de spectacle, en TourNez, qui retrace donc la dernière tournée des trois clowns.

Plus riche qu’un album, le dvd permet de donner une vue globale (très globale, mais en même temps ils ne pouvaient pas produire un spectacle de cinq heures) de la carrière des Wriggles. Des vieilles chansons à l’époque où ils étaient cinq (« Poupine et Thierry« , « le Monolithe« ), de plus récentes (« PSG« ) voire certaines complètement inédites, tout cela ponctués de petits sketchs qui sont un peu comme la chantilly sur la banana split déjà bien couverte de chocolat : le petit plus qui fait toute la différence.

Au niveau des textes, les Wriggles ratissent large : Ils peuvent passer d’un gros délire (« Géraldine« , « Tu veux du pif ? » ) à un sujet sur la vie de tout les jours (« langue de putes ») sans pour autant se bénabariser. Mais les Wriggles c’est aussi – et surtout – des sujets plus graves, (« petit bonhomme ») engagés, (« la chanson pédagogique« ) politisés… Avec le temps et les nouvelles mises en scène, le message s’est un peu radicalisé (on le voit assez nettement sur le morceau « PSG » aux paroles déjà pas très subtiles sur CD qui sont en partie transformées sur le live), après on aime ou on n’aime pas, mais on est obligé de reconnaître que les Wriggles ne restent pas figés dans un message ou une idée qu’ils répèteraient depuis des années. Et c’est pour ça qu’on les aime !

L’intérêt pour le fan de ce dvd, c’est évidemment un souvenir agréable des quarante concerts qu’il a déjà vu, pour le novice c’est toujours plus intéressant de découvrir l’univers des Wriggles avec leur mise en scène déjanté. Au niveau de la réalisation, impec, rien à dire, le réalisateur se fait plaisir et glisse quelques effets à l’occasion (« La major« , « attention à la fermeture automatique des portes« …).

Sinon pour ceux qui resteraient sur leur faim, dans les bonus il y a un reportage, un contre reportage, le clip de « Tant pis ! » et ô joie intense, un live de « Julie la p’tite olive », grande absente du spectacle. Egalement, un cd… que demander de plus ?

Sortie  : octobre 2009 / Label: Atmosphérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *