Catégories
Live reports

Lacuna Coil et This is she – L’Alhambra – 10.11

Ce soir direction République pour le concert des italiens de Lacuna Coil qui se déroule à l’Alhambra, salle parisienne encore méconnue pour ma part. C’est donc dans une rue très tranquille que je découvre la devanture et c’est avec une grande curiosité que je rentre dans l’Alhambra.

C’est donc dans une très belle salle, merveilleusement conçue où  nous pourrons apprécier le show de This is she et Lacuna Coil.

This is she est un tout jeune groupe qui a vu le jour en 2009 ; le style qui les caractérise est un rock électro plutôt sombre. Ils ont la chance d’ouvrir pour Lacuna Coil sur le Dark Legacy Tour européen. C’est un show bien ficelé que les américains nous présentent ce soir, la front girl Alana Grace nous offre une très belle prestation avec un grande énergie.

Fin du show de la 1ère partie. Le public se positionne dans l’espoir d’avoir une bonne place pour ne pas rater une seule miette du show de Lacuna Coil.

Après une courte intro, les italiens débarquent sur scène avec I don’t believe in tomorow enchaîné avec I won’t tell you et Kill the light, morceaux très entraînant de Shalow Life et Dark Adrenaline marquant la tournure typée rock/métal américain du groupe depuis quelques années. Mais les origines ne s’oublient pas et c’est alors que les premières notes de Senzafine retentissent dans l’Alhambra ; c’est un morceau ultra connu de l’album Unleashed Memories, chanté exclusivement en italien. Je remarque alors que le public est bizarrement moins réceptif  ; les personnes présentent ce soir ont en majorité sans doute découvert le combo sur les derniers albums beaucoup plus mainstream.

Fan de la première heure comme Simon dans le public ce soir (oui j’ai promis de l’inclure dans mon live report), nous aurons des superbes moments avec Self deception, Entwined, Falling, To live is to hide, No need to explain. Les Lacuna Coil sont en grande forme, le son est bon, le décor fait de structures métalliques et lumineuses s’anime sur chaque titre. Ce soir le groupe est en formation réduite; en effet Marco Coti Zelati à la basse et Cristiano Mozzati aka Criz à la batterie, sont tous deux absents, l’un à cause d’une méchante blessure et le deuxième pour la naissance de son enfant. Criz est donc remplacé par le batteur de This is she.

La suite du set est plus que surprenant puisque nous apprenons que quelques titres vont être interprétés en acoustique. En tout 5 chansons (Falling, Closer, Within me, End of time et Shalow life) vont être interprétés à 2 voix et 2 guitares. Ambiance intimiste et configuration atypique pour un groupe comme Lacuna Coil. Les deux voix se marient parfaitement et on redécouvre les titres, tantôt mélancolique, tantôt joyeux. On a une furieuse envie de fredonner, de chanter. Très belle surprise que nous offre le combo qui avait testé cette configuration lors de leur dernière tournée aux USA.

Après ce set acoustique, Cristina et ses acolytes remontent sur scène à bloc pour 10 titres de plus qui vont passer en revue 5 des 6 albums de la formation. Des hits comme Our truth, Trip the darkness, Spellbound sont acclamés, chantés à tue-tête ; le public jumpe sur certains refrains guidé par Cristina Scabbia, la belle italienne.

Cette date française se finira sur My Spirit (Dark adrenaline) qui est tout simplement dédié à Peter Steele, chanteur de Type O Negative disparu depuis presque 3 ans. On sent une vive émotion dans la voix de Cristina, Peter Steele était devenu un ami de part toutes les tournées qu’ils ont pu partager pendant quelques années. Une façon de garder en mémoire ce personnage incontournable de la scène métal internationale mais aussi plus généralement de penser à toutes les personnes qui nous ont quitté. Le groupe finit leur show de plus de 2 heures sur des notes plutôt doom ; le public est heureux !

Quelques années (7 ans) que je n’avais pas revu Lacuna Coil et je suis plus que conquise par leur évolution. Ils ont su garder leur sympathie, leur proximité et leur simplicité malgré leur succès international.

 

Si vous avez raté ce live, rattrapez vous : Slayersultan a filmé le titre Fragile

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *