Catégories
Chroniques

La Canaille – Par temps de rage

Derrière La Canaille se cache quatre musiciens, Marc, Walter, François et Mathieu, pas plus d’informations ne filtreront sur ce quatuor de la région parisienne qui se plaît à mêler hip-hop, rap et rock sur son album : « Par temps de rage« . Douze titres tels un uppercut, sombres, parfois glauques, un univers bien marqué, lourd, épais, dans lequel on peut aimer se plonger…

« J’ai faim » nous fait entrer de plein-pied dans leur monde, groove implacable, y est adjoint un rap en anglais qu’on retrouve sur d’autres morceaux par la suite. Rapppeur incisif, « le contenu est illicite« , voir inquiétant par moment ! Une alchimie réussie.

Loin des conventions, leur « poésie ne se lave pas, elle chlingue, et si t’essaye de l’assainir elle se rebiffe et devient dingue […], elle a la peste, la rage et le choléra« . Le constat sur le monde qui les entoure est amer, surtout pour leur génération, celle des trentenaires, ils s’en expliquent sur « La mise en J« , et s’attardent sur des considérations plus politiques avec « Trop facile » et « La ligne de mire« .

Revendication, dénonciation, La Canaille évoque les laisser pour compte, les « ventres creux« , dans le « Soulèvement aura lieu« , ou encore en brossant le portrait de Mélanie, une toxicomane dans le « Dragon« .

Le groupe rend hommage au rap sur « Trois lettres », un genre qu’ils ont su enrichir avec leurs ambiances embrumées et leurs textes.

La Canaille sur myspace

1 réponse sur « La Canaille – Par temps de rage »

J’avais découvert La Canaille grace à FIP avec l’usine.Il y a 2 ans je vous ai écouté à « la boule noire » à Paris devant un »public » qui ne vous méritait pas.J’ai découvert votre dernier CD ce we il est vraiment excellent et chante bien la révolte et la pauvreté actuelle.je n’aime pas en général le ton du Rapp mais là c’est super!Yannick(60 ans)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *