Catégories
Chroniques

Kid Koala – 12-bit blues


Kid Koala
produit peu (Carpal Tunnel Syndrome, 2000 – Some of my Best Friends are DJs, 2003-Your Mom’s Favorite DJ, 2006 – The Slew 100%, 2010) mais quand il produit, « c’est d’la bombe » !

Ce jeune canadien a découvert le scratching à l’adolescence, et a commencé sa carrière d’artiste en 1995 en rejoignant le label Ninja Tune. Depuis, il a fait partie de quelques groupes comme Bullfrog, Money Mark et Deltron 3030, participé à de nombreux projets (Lovage avec Mike Patton, The Slew avec Dynomite D) et accompagné en tournée les superstars du turntablism (Dj Shadow et Cut Chemist).

Comme ses camarades turntablists, le jeune DJ recherche l’expérimentation musicale. Dans un style bien à lui, il jongle sur des sons vintages inspirés du jazz ou du blues. Virtuose du scratchin’, le Kid enchaîne les sons électriques dopés aux beats de hip-hop ou au rythme d’un bon vieux rock’n roll de ménagère des 60’s. Un mélange bien souvent explosif…

Kid Koala crée des concepts ; à l’instar du Head-phones tour project12-bit blues sort de l’ordinaire. Le jeune homme a souhaité réaliser un album orienté blues autour du SP1200, icône des samplers des années 80, star du hip-hop’s golden age. Effet réussi : ça respire la créativité et met immédiatement tout le monde d’accord.

Le jeune artiste lance son album sur un air de groove électrifié, juste assez accrocheur pour éveiller notre curiosité. Puis il enchaîne sur ce bon vieux rythme de La Grange des ZZ Top, et commence à nous faire voyager dans le temps… Et ça continue : les pistes se suivent, frôlant parfois le surnaturel, sans jamais se perdre dans la musique d’ambiance. Alors que 6-bit blues vous laissera planer dans un univers électrique sous l’emprise de voix trafiquées, 8-bit blues vous enverra des décharges hip-hop sur un flow funky-blues et réveillera en vous la fièvre d’un turntablism inspiré. Tout au long de l’album, le Kid nous fait voyager, nous racontant l’histoire d’une musique noire-américaine, source du jazz, du rock’n roll et de la soul. Le tempo est donné par les caisses, l’harmonie et la tristesse du blues par l’harmonica, les cuivres et la guitare sèche.

12-bit blues brise toutes les frontières édictées par le jazz et le blues. Une performance remarquable : l’album est enregistré en temps réel sur une « antiquité » (le fameux SP1200), sans l’utilisation du moindre logiciel de séquençage. Et Kid Koala a même poussé le vice jusqu’à réaliser le clip de 8-bit blues à la main !

Pour les convaincus (et les moins convaincus), Kid Koala est de passage à la Machine du Moulin Rouge le 30 septembre. A bon entendeur…

Label : Ninja Tune
Sortie : 17 septembre

Kid Koala – 8-bit blues

1 réponse sur « Kid Koala – 12-bit blues »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *