Catégories
Chroniques

Flox – All must disappear


Amoureux du reggae, amoureux de l’électro, amoureux de la musique novatrice, amoureux de l’audace et du talent, ce nouvel album de Flox est fait pour vous ! All must disappear est une véritable pépite en cet automne 2012. A l’heure où se perd l’originalité d’un Wax Tailor dans les affres de la célébrité, il fait bon se souvenir d’un artiste aussi complet et fidèle à lui-même que Flox.

L’anglais installé depuis de nombreuses années en France – comme quoi il n’y a pas que l’inverse de possible- livre avec cet opus réalisé et produit par lui-même un véritable laboratoire musical. All must disappear est un territoire d’expérimentation, à mi-chemin entre électro et reggae, sans jamais s’égarer.

Découvert en 2006 par Radio Nova et France Inter, Flox reste un ovni trop rare sur la scène musicale franco-anglaise. Si mon coup de cœur va à Like us all, avec cet album, on a entre les mains onze morceaux très riches et réussis, à l’instar du morceau d’ouverture Hello. On retrouve dans cet album tout ce qu’on aimait déjà dans les précédents albums : In Dub, The Words et Take My Time : un phrasé qui cogne, un rythme implacable, un groove parfait. Flox fait dans l’efficace, il évolue dans un univers très marqué, et dont il semble loin de se détacher. On reconnait de nombreuses influences dans le milieu hip-hop, parmi lesquelles The Streets, on se laisse volontiers entrainer dans son monde futuriste.

Flox, avec All must disappear devrait confirmer l’attachement de ses fidèles, mais aussi parler à un public de plus en plus large. Encore un peu de patience, All must disappear sortira le 29 octobre. On devrait en entendre parler.

Auriane Hamon

6 réponses sur « Flox – All must disappear »

Amoureux du reggae, amoureux de l’électro, amoureux de la musique novatrice, amoureux de l’audace … eh bé parlant de Flox comme tu y vas ! Non et puis la comparaison avec Wax Tailor, un peu « lège » tout de même …

Il me semble que tu manques juste un peu de reférences pour le coup par ce que justement dans le cas présent il n’y a rien de novateur dans le titre qui est haut dessus et c’est plus ou moins la même soupe que les précédents …

Heureusement qu’il y en a pour tous les goûts :/

Allez hop c’est cadeau :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dub

D’accord avec le monsieur du dessus, je ne vois pas où tu vois de l’innovation là dedans. Album très moyen, conforme aux codes du genre.

Hello !!
AlbanD, j’aimerais bien connaître tes références ! Car si tu trouve que ma musique à un goût de soupe tu dois écouter de la grande cuisine ! Allez, qu’est ce que tu écoutes ? Je suis prêt à me remettre en question !!

Et Monsieur connu, j’aimerais aussi connaître les codes du genre… Histoire de ne pas mourir idiot.

Cheerz all

FLOX

PS : Merci pour la chronique !

Hello,

Sincèrement, je ne connais pas tout l’album, et je ne connais pas non plus les codes du genre (s’il y en a…) mais je peux vous dire avec assurance que le morceau like us all est une pépite comme il y en a peu dans la musique, un titre qui restera, qui traversera les décennies, vous verrez. Une de ces mélodies reggae que beaucoup aurait adoré écrire… Flox a vraiment du talent. Chapeau ou devrais-je plutôt dire… bonnet !
Et concernant ce morceau, j’ai même une question : le sample final avec ce discours féminin, de qui et de quoi s’agit-il ? J’aimerais vraiment en savoir plus la dessus, en tout cas, c’est impeccable de l’avoir utilisé… Si l’un d’entre vous en sait plus, renseignez moi. Merci d’avance.

Hello !!!

Merci pour ces bonnes ondes !!

La femme qui parle à la fin de « Like us all » s’appelle Barbara Anderson. Je l’ai vu dans un docu qui s’appelle « Cleeveland vs Wallstreet » qui avait pour sujet les subprimes aux states.
Je l’ai contacté pour lui dire à quel point j’avais été bouleversé par son discours et je lui ai demandé si je pouvais le mettre sur un titre que je venais de finir.

Voilà le docu :

http://www.dailymotion.com/video/xjacf5_cleveland-contre-wall-street-le-scandale-des-subprimes-1-5_news

Amitiés

FLOX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *