Catégories
Live reports

Festival HIP HOP l’Original – Edition 2010

Du 31 mars au 5 Avril dernier se tenait pour la 7ème édition L’Original Festival de Lyon, cet événement consacré à la culture Hip Hop a rassemblé des milliers de festivaliers, amateurs, passionnés et curieux de tous âges autours de scènes  riches et de lieux uniques. On vous jure qu’on a vu des personnes du troisième âge bouger la tête sur De la Soul! On y reviendra…

Premier soir d’immersion dans le milieu du graff lyonnais au 81Store, rue des Capucins, tenu par Flo personnage intarissable sur l’histoire du graffiti. Dans une ambiance détendue et conviviale, Grolsch à la main on pouvait apprécier dans l’espace galerie du magasin, les productions de la Antirust Team , réunion de graffeurs lyonnais et parisiens dont les membres du collectif 1984 et 2012, du bon! Occasion d’accueillir le deuxième numéro du magazine Antirust. Cet «apéromix» était jumelé avec le SpaceJunk, espace culturel pour amateurs de Board Culture et Street Art. Hommage à Marcel Breuer. Nikodem et Vinz sont venus de Grenoble  pour effectuer deux performances live. Très bonne soirée qui s’achève par un bon gros boeuf de Ebony Keyz ! Parallèlement, au Transbordeur: la finale nationale tremplin Buzz BoosterIII, les performances de Sexion d’Assaut, Vicelow et Raf Crew et la Cie De Fakto à la Maison de Peule, il fallait faire un choix!

Deuxième Round au Voxx bar pour des démonstrations graphiques sur tablette par Osher Oner, Erpi, Brusk, Gribs … Parallèlement, une fois encore, le Transbordeur accueillait le « Battle BOTY Sud + beat box+ poppin ».. Parallèlement, dommage…

La journée chargée du 4 avril à été marquée par le retour au Double Mixte du mythique groupe français Raggasonic, mais pas seulement! Tout commença par une entrée singulière d’un Dj et sa cape rouge suivit plus tard par le reste du groupe munit de pancartes exhortant la foule! Et ça marche! Une énergie incroyable et irrésistible  une chanteuse à la voix puissante. Sollilaquists of Sound fabrique un son à vous disloquer les membres du plus coincé! Après la première pause, un band s’installe et entame des classique de reggae, la suite est un retour vers le futur… on ne vous dira pas que d’entrée de jeu on n’a pas été pris pour des ânes, ni comment ils ont déchainé la foule, on ne peut pas vous dire, il n’y a pas de mots … pull up ! Lorsque Ekoué, Hamé et Le Bavar entrent sur scène la frénésie est redescendue pour faire place à une ambiance hip hop comme on l’aime, authentique et efficace. « Ca sert à ça le hip hop, ça sert à dire la vérité »(Ekoué). Quant aux Beat Nuts, venus sans Dj, ils ont exécuté une performance digne de bon fonctionnaires! A l’américaine! Tant que le travail est bien fait et qu’on part à l’heure … Les britanniques de Virus Syndicate ont été excellents!

Le meilleur pour la fin à la Place des Terreaux, le Pokemon Crew continu de défier les lois de la gravité pour le plaisir de nos yeux. Et puis il y a De LA SOUL, comment vous dire… Fallait y être!

Bip UP à Undex (!!!), Zeyo, Flo, Oshe, Julien, Lony, Pierrik, Rémy (pour la fenêtre), Yanbo, Ma San, Xavier et Mosa.

Chronique & Crédits Photos : Elsa BEIZLé HéRGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *