Catégories
Live reports

Femi Kuti Live – Le Bataclan – 24.04.2013

Le Bataclan est en délire ce soir!

En première partie le rebelle Lëk Sèn, chanteur sénégalais de Ngor, ville de pêcheurs proche de Dakar (Sénégal). Finaliste du Prix Découverte RFI en 2007, le chanteur de sa voix forte et profonde, nous fait partager son deuxième opus solo Tomorrow dans la continuité de Burn. Ça grouille, ça fourmille, la fosse est pleine, le Bataclan est un kaléidoscope de couleurs de tous les âges.

One, two… Les check se préparent avant l’arrivée du grand Femi Kuti et son Band The Positive Force sans oublier ses magnifiques choristes-danseuses.

Ce soir l’Afrobeat est roi!!! La scène s’éclaire, arrivée du percussionniste, du bassiste et du guitariste, l’ouverture se poursuit par une chorégraphie des cuivres. Ils utilisent leurs instruments tels des pagaies. C’est juste beau, ils sont souriants.

Les choristes-danseuses-bootyshakeuses arrivent en dansant, elles brillent et reflètent la chaleur du Nigeria, parées de perles dans les cheveux et sur le corps et arborant des maquillages tribaux traditionnels.

Et enfin arrivée sensationnelle, déchaînée, détonante, explosive de Femi Kuti dans un habit de basin traditionnel blanc, rouge et jaune .

Il nous offre une performance de saxo à couper le souffle, c’est le moins qu’on puisse dire, il souffle en continu plus de 3 minutes à sans reprendre sa respiration par la bouche. Il est juste incroyable, un maître sur scène.

Il offre au public un show remarquable en chantant, jouant de l’orgue, du sax, du sax soprano et de la trompette.

Son énergie est surpuissante, il est interactif avec le public, la phrase traditionnelle Swahili « alalalala » et le public à l’unisson répond : « ololololo »

Son show est un melting-pot de contraste musical, alternant dans les différents morceaux des passages très rythmés et d’autres plus relax. Il nous incite au voyage, et à la réflexion vers une nouvelle vision d’une Afrique unie. Il joue contre l’injustice, la corruption et la discrimination. Il nous parle même de révolution pacifique…

Il revient sur son incontournable morceaux, classique Truth Don Dye, ainsi que Day by Day et Africa for Africa de ses deux derniers albums. Il nous joue Politic Na Big Business et No Place For My Dreams sortis de son dernier album.

Fin du concert il est vingt-trois heures, après deux heures de show éblouissant, on en a plein les oreilles, et ça nous a mis la patate.

Vive l’Afrobeat !

Femi Kuti – Day by day

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *