Catégories
Chroniques Videos

Emilie Simon – The big machine

EmilieSimon-Thebigmachine

Émilie Simon est une fille polymorphe. à peine avez vous détourné les oreilles qu’elle a déjà changé de costume et d’instrument. Après une période Trip-Hop plutôt aérienne, une autre plus organique et quelques manchots plus loin, la belle change-forme nous reviens avec son troisième album. « The big machine » est complètement différent et marque un tournant dans son approche de la production musicale.

Je m’attendais naïvement, comme tout le monde, à un nouvel album de trip-hop. Mais voilà il apparaît qu’il n’y a pas que Bjork qui ai influencé notre jolie brune, car elle nous avoue au fur et à mesure des titres de la grosse machine un grand attachement pour l’oeuvre de Kate Bush, la sorcière du son.

Au premier abord c’est franchement déroutant, on est même un peu déçu, mais comme disais Desproges « La caractéristique principale d’un ami est sa capacité à vous décevoir » … ce qui arrive quand les gens changent quelque chose et que ça vous touche, et c’est finalement bon signe … Enfin bon toujours est-il qu’à la troisième écoute j’ai fini par me dire que la nouvelle Émilie n’était pas mal non plus, qu’il suffisait juste de s’y habituer !

La grosse machine porte bien son nom, là où jadis le piano égrenait, le clavier analogique s’en donne à coeur joie, sa voix se libère et évolue dans les aiguës et les onomatopées. L’arrivée du producteur d’Arcade Fire coïncide avec l’arrivée de cuivres qui finissent de donner à l’ensemble une envergure qu’on eu trouvée démesurée à l’époque de Desert.

La nouvelle Emilie Simon, plaira ou déplaira, c’est une affaire de ressentit. Elle continue par contre, de survoler la scène française avec beaucoup d’aisance.

Label : Barclay – Sortie : septembre 2009

http://www.youtube.com/watch?v=-tq1KmWW_n4&feature=fvsr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *