Catégories
Chroniques

Early Day Miners – The Treatment

earlydayminers-treatment

Pour suivre le grand chef dans les rattrapages de vacances entre deux bouchées de dinde aux marrons et le verre de Champomy du nouvel an, parlons aujourd’hui de The Treatment .

Il s’agit du sixième album du groupe américain Early Day Miners qui se définit sur myspace comme shoegaze/gothic/soul. Recherche Google pour ne pas mourir idiote et en savoir plus sur le shoegazing (dont le nom est plutôt rigolo et bien trouvé), et c’est parti pour l’écoute.

The Treatment, c’est avant tout une ballade mélancolique, façonnée par le mélange des deux voix, des sons de guitare claire et des répétitions, des échos… Au niveau des influences, on peut reconnaitre tout et n’importe quoi, de Coldplay à Bloc Party sans que pour autant cela tombe dans le mimétisme ou le banal.

La partie rythmique donne du peps à l’ensemble avec efficacité sans pour être autant omniprésente, comme on peut le voir sur « Spaces » ou l’intro de « How to Fall ». Le morceau phare de l’album reste selon moi « The Surface of Things » qui m’a fait par moment penser à des vieux morceaux de Air. Le disque se conclut avec un joli morceau qui sort un peu du lot, « Silver Oath », avec la demoiselle qui était plus sur les chœurs sur le reste de l’album qui chante alors seule, simplement accompagnée d’une guitare.

Cet album se glisserait sans problème dans la bande original d’un film indie US, sur des plans de paysage sans fin. On se laisse bercer par l’univers, les yeux rivés vers les baskets (shoegazing !). Agréable et reposant, seul petit hic de l’album : quand on arrive à la fin, on a un léger sentiment de lassitude. Un traitement à consommer avec modération ?

Myspace : http://www.myspace.com/earlydayminersband

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *