Catégories
A la une Chroniques

Dictafone – Home

Troisième Opus en date des franco-anglais de Dictafone, Home est contrairement à ce que son titre le laisse entendre, un album globe-trotters. Enregistré dans l’hexagone, c’est en effet à Los Angeles, qui sera finalisé par Ken Scott (le monsieur a qui ne devons entre autres le mixage de certains artistes tels que David Bowie, Supertramp ou encore Pink Floyd). Teinté de sonorités délicieusement rétro, ce nouvel album arrive à point nommé pour les amateurs de pop en manque de son pour leur playlist de Printemps !

Après Wrapped Up In A Five Pound Note et The Chocolate King, Duncan Roberts l’anglais et ses trois frenchy (Karim Benaziza, Vincent Guibert, François Combarieu) sont de retour après plus de quatre ans d’absence avec 11  nouveaux titres certes toujours aussi inspirés par la scène anglophone des années 60 mais qui dans l’ensemble sont plus pêchus avec des orchestrations moins chargées que précédemment.

Que l’on affectionne ou non l’ambiance, il faut bien reconnaitre que cet album est fichtrement efficace, chacun des titres étant construit comme un tube pop-rock en puissance. Légèrement teinté de Trip-Hop sur Home (dans la rythmique surtout), singulièrement Rock-FM sur Space, ou franchement théâtral et même un Broadway sur Cardboard Dog, quoi qu’il advienne ça fonctionne à tous les coups et ça n’est pas le cas de tous les albums que nous pouvons recevoir.

Label : Spozzle records UK – Sortie : Mai 2011

1 réponse sur « Dictafone – Home »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *