Catégories
Chroniques

dEUS – Keep You Close

Avec ce sixième album, le groupe belge continue sa conquête du monde avec une notoriété qui ne cesse d’augmenter. « Worst Case Scenario », leur premier album sorti en 1994, nous présentait une écriture à la fois pop et mélodique sachant s’agrémenter d’un rock dansant et immersif, un tout élégamment composé et diversifié. Cette patte est aujourd’hui magnifié dans « Keep You Close », sorti en septembre.

Trois ans après « Vantage Point », dEUS nous revient cette fois chez PIAS France (Play It Again, Sam) pour nous présenter les neuf titres de « Keep You Close ». C’est parti !

Fatigué des copies de Sonic Youth ? Amateur de Ghinzu (autre groupe belge), vos oreilles ont envie d’autre chose, et bien c’est parfait. Si vous ne connaissez pas dEUS (ou si au contraire vous connaissez très bien) ce nouvel opus est l’occasion parfaite pour vous y remettre. Produit par Dave Bottrill (Tool, Placebo, Muse) et Adam Noble (Paul Mc Cartney, Guillemots), cet album n’en ressort que plus réussi.

Intégré du xylophone dans un morceau ? dEUS le fait, pas de souci (« Keep you close »). Des samples aériens appuyés par un orchestre conséquent ? dEUS dit oui. Tom Barman est toujours aussi excellent au micro et à la guitare. Des pédales de distortion réglées pour donner un ton électro aux guitares? L’intro de « The Final Blast » le fait. Un chant ininterrompu, un côté trippant, une nuée d’instruments (piano, arrangements sonores : saturé, stoner, électro), dEUS touche dans le mille là où beaucoup les groupes à succès actuels restent dans la veine d’une musique viscéralement rock et punchy : The Subways, Klaxons, The Hives, The Wombats, The Kooks, Kasabian.

Aussi bon qu’un Radiohead niveau composition, aussi éclectique qu’un bon Kaiser Chiefs, « Keep you close » est un album-orchestre, parfois mélancolique (« Twice ») mais surtout enjoué. L’excellent « Ghost » donne envie de sortir fêter des retrouvailles avec des amis. Le chant de Tom donne le frisson tellement le résultat est bon (« It feels like being born, I want more, You and me together today »). Absolument pas amatrice de dEUS à la base (que j’ai néanmoins vu plusieurs fois en concerts en festivals), ce «Keep you close» m’a complètement convaincu. Le chant, l’ambiance, les instruments mutants, tout, absolument tout est ici magnifié par le talent et l’expérience des musiciens. Un album à écouter d’urgence.

Label : PIAS France – Sortie : septembre 2011

2 réponses sur « dEUS – Keep You Close »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *