Catégories
Chroniques

Cheek Mountain Thief – Cheek Mountain Thief

Cheek Mountain Thief est le nouveau projet de Mike Lindsay, plus connu jusqu’alors pour être l’un des piliers de Tunng. Avec un CV pareil on s’attend forcément à un bon résultat, et Cheek Mountain Thief ne déçoit pas.

L’album s’ouvre avec Cheek Mountain, morceau qui donne le ton et nous rappelle tout ce qu’on aimait déjà chez Tunng. Le dynamisme et la douceur, la surprise, le tout enveloppé dans un univers électro-folk aux goûts amers et sucrés. Mais attention, Mike Lindsay ne s’est pas contenté de refaire du Tunng sous un autre nom. L’univers de Cheek Mountain Thief est plus intime et moins léger que ce que le groupe britannique nous avait habitué.
On retrouve quand même quelques marques de fabriques comme les sons de l’accompagnement qui sonnent très bucoliques, et la façon d’utiliser les choeurs (sur Darkness, ils rappellent ceux de Weekend Away).

Le projet est né d’une escapade en Islande qui a inspiré ce nouveau projet solo. Quand on voit tous les artistes produits par ce pays et qui revendiquent les paysages islandais comme source d’inspiration, cela donne envie d’aller voir par soi-même (ou de vérifier qu’il n’y a pas du lobbying touristique derrière tout ça). Tant qu’à faire, l’album éponyme de Cheek Mountain Thief s’est construit avec la participation de quelques groupes locaux (entre autre Sin Fang que l’on peut entendre sur Spirit Fight).

Cheek Mountain Thief a mis une dizaine d’émotions différentes sur ce disque. On y trouve des chœurs proches du chant de guerre Cheek Mountain, Attack, mais aussi des ballades douces comme  Nothing. On imagine aisément Mike Lindsay composer l’album après moultes contemplations des montagnes islandaises. Non vraiment, on va finir par y aller en Islande !

P.S.: Mike Lindsay sera en concert le 14 Septembre au Point Éphémère !

Label: Full Time Hobby
Sortie: août 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *