Catégories
Chroniques

Blockhead – The Music Scene

Blockhead-TheMusicScene

Chroniquer un album de musique électronique n’est jamais une mince affaire. Ce genre prolifique, où la démarche expérimentale est devenu dogme, comporte tellement de sous-catégories, qu’il en ferait perdre son latin au plus aguerri des musicologues. Il faut alors s’en référer au feeling et ne pas chercher a décortiquer ce qui plaît. C’est un peu comme cela qu’il faut aborder le dernier album de Blockhead.

Blockhead, aka Anthony « Tony » Simon, producteur de hip-hop émérite exerçant ses talents dans les beaux quartiers de la grosse pomme, nous gratifie ici de son troisième album instrumental,  The Music Scène. Résolument downtempo , Blockhead nous livre ici un subtile patchwork de genre dont la cohésion, je dois l’avouer, m’a laissé pantois. Superposant des samples hétéroclites pour aboutir à un mélange insolite, chaque titre devient alors un véritable oignons musical, dont la construction rappelle un peu celle des morceaux du crew australien The Avalanche. Un seul titre peu changer du tout au tout, d’une mesure à l’autre, faisant ainsi varier l’atmosphère qui s’en dégage de manière surprenante. C’est un peu comme si vous habitiez un quartier cosmopolite et que vous ouvriez la fenêtre le soir : le voisin du dessus écoute son hip-hop a fond, celui du dessous a le mal du pays et écoute de l’opéra chinois dont seul les notes d’erhu vous parviennent. Quant à la voisine d’à côté, elle regarde pour la énième fois la scène final de Casablanca, repassant en boucle les répliques de Humphrey et Ingrid. Tout ceci forme un mic-mac musical planant et c’est à cela que ressemble The Music Scene.

Bref Blockhead nous livre ici un album de très très bonne facture. Et si l’intention du petit Tony était, d’après ses dires, de concevoir chaque chanson comme un voyage musical et de raconter des histoires sans paroles, on peut sans conteste considérer que le défi est remporté haut la main. Il suffit de regarder la jaquette de l’album pour ce rendre compte de l’univers surréaliste qu’on nous propose de traverser. Si vous aimez rider dans univers urbain, muni de vos chaussures ou de n’importe quel moyen de locomotion à roues, motorisé ou non, The Music scène est fait pour vous. Détachement avec la réalité garanti! Il se pourrait même que dans ce voyage vous aperceviez deux singes conversant sur un banc ou même encore une tortue géante broutant à coté de l’arrêt de bus en bas de chez vous…

Label : Ninja Tune – Sortie : 2010 … mais ne vous inquiétez pas on vous en reparlera !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *