Catégories
Live reports

Amoria et Jokaface Live – 9 Jazz Club – Mai 2010

Samedi soir pluvieux ; une seule solution pour sécher ces larmes de la nature, le souffle d’ « Amoria et Jokaface » qui se produisent au 9 Jazz Club dans le 11e.

« Amoria » la chanteuse, « Jokaface » le guitariste ; 10 ans de collaboration, 4 ans de scène (plus de 130 au compteur), un album en préparation prévu courant 2010.

Ils sont accompagnés cette fois de « Jego » le bassiste. L’ambiance ; un mélange entre les clubs de jazz new-yorkais et les salons cosys parisiens.

Le show commence ; trois sets, d’à peu près une heure chacun ; des reprises, de RnB et Nu Soul essentiellement (mais pas seulement) ; et des compos persos.

La jeune chanteuse balance ses couplets, d’une jolie voix, douce, pleine de chaleur, qu’elle ne force jamais. Elle n’en fait pas des tonnes comme certaines. On sent de l’assurance ; du caractère, c’est sur elle en a.

« Jokaface » enchaîne les notes, sans aucune de fausse ; tout en sobriété ; on sent de la modestie chez ce bonhomme. On le voit pris dans son jeu, en train de kiffer.

Ils se regardent, se sourient, se comprennent. Il n’y a pas à dire, ils se sont bien trouvés.

Le fait de n’être que deux (trois ce soir là, n’oublions pas la bonne perf de « Jego »), met en valeur les qualités de l’un et de l’autre. On peut savourer chaque gratté de corde de guitare ; chaque caresse de corde vocale ; sans saturation.

C’était un agréable moment ; malgré tout j’aimerais les revoir sur scène, avec un vrai publique debout. C’est un peu ce qui m’a manqué ce soir là ; ces moments de folie, d’interaction avec l’auditoire. Mais bon, j’aime la Nu Soul ; et sans vouloir les cataloguer, en voilà de sérieux ambassadeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *