Catégories
A la une Chroniques

Alex Keren – Walkin’on

Alex Keren est un homme paisible. Son premier album, Walkin’on, en est le manifeste. Déambulant tranquillement dans les ruelles colorées d’une world music aux inflexions parfois reggae, parfois funK ou encore soul, l’homme est imprégné de cette forme d’humilité radieuse qui caractérise les voyageurs attentifs. Alex Keren a arpenté le monde d’un oeil curieux, et c’est tout naturellement que le monde rejaillit donc à travers lui, sans ostentation mais avec générosité, dans les 12 cartes postales sonores, feutrées et lumineuses, qui composent cet album.

Si l’on devait se pencher sur les inspirations du jeune Anglo-Péruvien, on irait sans prendre de risque chercher du côté de Ben Harper, Keziah Jones et même, pourquoi pas, de Scott Fisher. Mais ce ne sont là que des inspirations et, bien qu’il s’agisse pour Alex Keren d’un baptême du son, son Walkin’on a assez de souffle et de technique pour échapper à la pâle copie. Bien au contraire, ce premier opus est un patchwork inédit où, derrière la voix tantôt suave, tantôt entêtante de notre globe-trotter se tissent des arrangements raffinés et complexes, comme en témoignent le tubesque mais néanmoins fouillé So Fine, ou encore le très mélodieux Sweet Pride.

Voici donc un premier album à mettre entre toutes les mains, une invitation au voyage que l’on écoutera dans le confort de son salon ou plus idéalement encore sur son lecteur MP3, propulsé d’un pas tranquille dans les rues d’une ville devenue comme par enchantement différente, gorgée de soleil et de possibles. Et pour le reste on vous fait confiance, just walkin’on!

Chronique réalisée : Arnaud Barbey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *